Yad Eliezer réussi brillement le test d’efficacité du bureau des services sociaux!

Depuis plusieurs années déjà, les services sociaux israéliens admettent que sans les aides apportées par les associations caritatives, Israël pourrait ajouter des milliers d’enfants et de personnes âgées souffrant de la faim à ceux déjà existants. Ils ont donc choisi de soutenir les associations comme la nôtre, mais pas avant une série de tests qui prouveraient que le budget n’est pas mal investi. Nous avons réussi!

Yad Eliezer réussi brillement le test d’efficacité du bureau des services sociaux!

Les services sociaux sont là pour éviter que la misère et la faim n’atteignent les plus faibles. Malheureusement, la situation économique en Israël est mauvaise, et bien trop de gens ont besoin d’aides financières, ne serait-ce que pour pouvoir payer un loyer et de quoi manger. Les services sociaux aident comme ils le peuvent, mais savent parfaitement que la solution n’est pas entre leurs mains. Ils consacrent donc une partie de leur budget annuel aux associations qui luttent contre la misère.

Nous détenons tous les critères requis!

Les tests que font les services sociaux  vérifient l’efficacité de l’action de chacune des associations candidates et celle de sa direction, afin de savoir si y placer une part du budget annuel en vaut la peine.

Plusieurs centaines d’associations ont passé les tests cette année. Tout a été vérifié. La direction interne, des personnes soutenues de nos listes ont été appelées. Correspondre aux critères ne fut pas un effort pour Yad Eliezer. Depuis toujours, nous considérons le budget de l’association comme appartenant au public, aux soutenus. Nous ne sommes rien d’autre que des intermédiaires. C’est pour cela que nous faisons nos propres tests chaque année, et que nous avons pu réussir ceux imposés par les services sociaux sans difficulté.

L’Action parle d’elle- même

Nous avons présenté aux services sociaux les classeurs regroupant les reçus de ce qu’a couté l’Action de 2014 à l’association : l’aide aux soldats isolés, la distribution régulière de colis alimentaires et de bons d’achat etc. etc.

La somme accordée par les services sociaux nous donne assez d’élan pour se lancer dans l’année 2015. Mais nous avons besoins de dons supplémentaires et de sommes bien plus grandes pour tenir le coup ! Il n’y a que votre soutien qui puisse entretenir notre action auprès de milliers de familles vivant dans la misère.

Chaque année nous arrivent plus de 100.000 dons à hauteur de dizaines ou centaines de shkalim chacune. Ces dons, qui sont parfois ponctuels et parfois réguliers avec un prélèvement automatique, sont notre seul moyen de nourrir des milliers de personnes chaque année en Israël.

Participez, vous aussi!

 J'agis Maitenant!