Surplus de production agricole

Ces dernières années, une augmentation fulgurante des prix de fruits et légumes sur le marché a privé beaucoup de familles de produits basiques. Yad Eliezer a trouvé une solution originale : utiliser à bien le surplus de production agricole, sinon destiné à être exterminé. Ces produits agricoles sont redistribués aux familles dans le besoin. Celles- ci peuvent alors profiter d’une variété de fruits et légumes, pour un minimum de frais.

Afin d’éviter que le marché ne soit inondé de trop grandes quantités du même produit agricole, ce qui ferait baisser les prix au point d’anéantir économiquement les agriculteurs, l’Etat d’Israël rachète le surplus de production agricole, et le destine à l’élimination. Des quantités astronomiques de produits agricoles sont ainsi éliminées. Ceci est fait dans le but de sauvegarder l’équilibre de l’économie nationale et la sécurité économique des agriculteurs.

Que fait-on avec les surplus de production agricole?

Yad Eliezer est en contact des agriculteurs volontaires, qui savent nous prévenir à temps lorsqu’il y a des productions destinées à l’élimination. L’association envoie alors ses camions, qui reviennent chargés de fruits et légumes. La marchandise est partagée dans les 14 points de distribution de Yad Eliezer, ou les nécessiteux peuvent venir et choisir fruits et légumes à leur guise.

Il est vrai que les frais de transport et d’entretien des camions sont élevés. Cependant nous avons conclu que le rapport en vaut la peine : en pourcentages, le coût des fruits et légumes sur le marché est plusieurs centaines de fois supérieur à celui des mêmes produits rachetés aux agriculteurs.

Chaque mois, avec le programme de récupération des surplus de production agricole, Yad Eliezer distribue plusieurs centaines de tonnes de fruits et légumes à plus de 5500 familles.

Si vous voulez vous aussi connaitre ce qu’est une joie pure, simple, vraie, voyez le regard de ces gens à qui l’on offre ce qu’ils  ne peuvent avoir.

Voyez les mamans portant de lourds sacs remplis d’une riche variété de fruits et légumes pour leurs enfants.

Voyez des pères venant chercher un peu de carottes ou un sac de pommes de terre pour surprendre leurs familles.

La lumière dans le regard, la joie au cœur. Que nous faut- il de plus pour agir?

"Si vous voulez vous aussi connaitre ce qu’est une joie pure, simple, vraie, voyez le regard de ces gens à qui l’on offre ce qu’ils ne peuvent avoir".