Soins dentaires

Yad Eliezer s’efforçe de soutenir les nécessiteux dans les divers domaines où la difficulté s’accentue, afin de leur permettre de regagner une autonomie et surtout de garder leur dignité. Ces dernières années, l’association met en avant le problème de la santé bucco-dentaire chez les nécessiteux en particulier.

En principe, les maux de dents, bien que désagréables, sont assez insignifiants – sauf s’ils ne sont pas soignés ! Un problème dentaire qu’on laisse perdurer peut avoir de graves conséquences, aussi bien au niveau de la santé, qu’au niveau fonctionnel dans la vie de tous les jours. D’autre part, un problème qui n’est pas soigné à temps risque de s’aggraver et d’entrainer la nécessité de dépenses plus grandes encore. La perte de dents ou des difficultés à parler et à se nourrir, sont des choses desquelles nos volontaires ont déjà été témoins plus d’une fois.

Lorsque, dans une famille, la moindre dépense est mesurée et réfléchie, les soins dentaires -très chers en Israël- sont repoussés au profit d’autres nécessités incontournables. Il est vrai que l’état d’Israël subventionne aujourd’hui une partie des soins dentaires chez les enfants, ce qui est en effet un soulagement. Cependant les soins pour les adultes et les enfants de plus de 12 ans ne sont pas du tout subventionnés. Par conséquent ils sont une lourde charge pour les familles, et aller chez le dentiste est loin d’être chose courante.

De par notre expérience, nous avons appris que souvent, une crise financière survient à la suite d’une dépense coûteuse et imprévue. Puis, le sentiment de ne pas pouvoir s’en sortir entraine un découragement, qui mènera ensuite à de mauvais calculs du budget. En d’autres termes, éviter une dépense qui ébranlera l’équilibre budgétaire d’une famille, c’est éviter une crise plus grave par la suite.

Subventions des soins dentaires

C’est la raison pour laquelle Yad Eliezer a ouvert quelques cabinets dentaires privés, où le subventionnement de l’association permet d’offrir aux plus démunis, des soins dentaires peux coûteux, voire gratuits. Les cabinets sont en place depuis 2008, et plus de 1000 soins y sont administrés chaque mois. Malgré les frais onéreux que demandent l’entretien des cabinets, du matériel, et les subventions, Yad Eliezer continue de soutenir les familles qui en ont besoin, simplement parce qu’il serait inconcevable de ne pas leur offrir ce soulagement.

Parallèlement, l’association pense à une eventuelle coopération avec des écoles dentaires, afin que des étudiants avancés puissent administrer des soins simples aux soutenus par Yad Eliezer, évidemment sous la surveillance des professionnels de l’école.

Avec le temps nous sommes parvenus à rendre meilleure la qualité de vie de milliers de personnes, tout en sauvegardant leur dignité. Il n’est plus question de s’arrêter!

Aidez-les à ne pas perdre le sourire!

"Éviter une dépense qui ébranlera l’équilibre budgétaire d’une famille, c’est éviter une crise plus grave par la suite".