Réhabilitation, ou comment remonter la pente?

Des bourses sont prévues par Yad Eliezer pour le paiement de dettes accumulées pour cause de factures impayées, factures d’électricité, d’eau, ou la taxe d’habitation (Arnona). Les impayés entrainent des coupures d’électricité, un mal-être, et surtout agrandissent le gouffre dans lequel se trouve déjà la famille.

L’un de nos plus fidèles volontaires a un jour été appelé. On lui racontait qu’un groupe d’enfants, particulièrement pâles, tournaient dans un quartier de Jérusalem, demandant aux voisins de les inviter à déjeuner. Une enquête rapide a dévoilé que les revenus de la famille suffisaient tout juste au paiement du loyer, à la nourriture, et à quelques vêtements d’occasion. Pas assez pour payer le gaz, pas de repas chauds depuis des mois.

Malheureusement, ces histoires ne sont pas rares. Les volontaires de Yad Eliezer sont souvent abasourdis par ce qu’ils y trouvent lorsqu’ils viennent apporter leur soutien dans les maisons. Parfois l’électricité a été coupée, parfois c’est l’eau. Ces familles vivent dans des conditions inadmissibles, dans le noir et dans le froid. Les sommes à payer sont énormes et sont totalement hors de moyens.

« Caisse de réhabilitation »

La caisse de réhabilitation mise à disposition par Yad Eliezer aide au paiement des factures impayées et des frais de scolarité. A la fois, le soutien financier porte avec lui un encouragement et parfois même des outils pour apprendre à mieux gérer l’utilisation et les budgets.

Ce sont des petites sommes, additionnées les unes aux autres, qui peuvent littéralement ramener lumière, chaleur et bien- être a un foyer. Etes- vous prêts a le faire?

"Ces familles vivent dans des conditions inadmissibles, dans le noir et dans le froid".