Pessah’: des dizaines de milliers de familles ne tiennent pas le choc!

Pour beaucoup, les dépenses associées à la fête de Pessah’ sont une mission impossible. Yad Eliezer met en place une distribution massive de colis aux familles nécessiteuses, et subventionne l’achat de nombreux produits.

Pessah’: des dizaines de milliers de familles ne tiennent pas le choc!

JE FAIS UN DON

A l’approche de Pessah’, «Fête de la Liberté», nous nous efforçons de faire briller chaque centimètre carré, et d’en faire disparaitre toute trace de Hametz’.

Malheureusement il y a des maisons ou il est inutile de chercher des miettes égarées, car dans ces foyers la nourriture ne s’est jamais éparpillée et jamais il n’est resté de miettes…

Ces jours ci, et en vue des dépenses associées à la fête, rien n’est plus important que de soutenir ces foyers. Pour beaucoup, le vin, les Matzots, l’achat de nourriture «Cachère LéPEssah’», ou de chaussures et vêtements pour le printemps, s’annoncent impossibles. Ces familles qui survivent difficilement toute l’année se voient prises de court par les frais de la Fête, au point de risquer la crise financière sans retour.

KIMKH’A DE PISKH’A

Durant les semaines qui précèdent la Fête de Pessah’, Yad Eliezer s’active à une distribution massive de colis alimentaires à des milliers de familles démunies. Parallèlement, l’Association travaille pour la subvention de nombreux produits, comme des fruits et légumes, viandes et volailles, vin et œufs, huile et Matzots… afin d’aider les familles pauvres a s’en sortir.

Ces jours où sont célébrées la liberté et la Foi, sous le symbole de la Délivrance et la fin de l’esclavage, sont justement les jours ou nous ne pouvons oublier les nécessiteux! Nous devons faire tout notre possible afin de réduire la tristesse et le découragement, et freiner l’effondrement. Yad Eliezer est l’humble et dévoué messager, qui s’efforce de se rendre utile en maximisant le Don de soi aux démunis.

JE FAIS UN DON