Mazal Tov – Mariage a Yad Eliezer

Mazal Tov – Mariage a Yad Eliezer

J’étais dans mon bureau quand une jeune femme est entrée, seule.

Avec un lourd accent russe et un hébreu timide, elle se présenta et me dit qu’elle avait besoin d’aide: « J’ai fait mon Aliya il y a plusieurs années, avec mes parents et mes grands-parents. Nous habitions un petit village au nord de Kiev ».

Puis elle raconta son histoire:

Le challenge était grand: Il fallait que je m’habitue rapidement à un nouvel environnement, une nouvelle langue et une culture toute différente. Mais j’aimais apprendre, surtout pendant les cours de Judaïsme qui nous étaient enseignés à l’école. Un jour, en discutant avec le professeur, je compris que ma grand-mère maternelle n’étant pas juive…je ne l’étais pas non plus!

J’étais surprise et brisée d’apprendre que je n’étais pas ce que je pensais être. J’ai aussitôt décidé de faire ce qu’il fallait pour faire partie du peuple juif, pour de vrai ».

« Je me suis convertie dans les règles de l’art et tout s’est parfaitement bien passé. A part le fait que mes parents et ma famille n’aient jamais accepté ma décision. Aujourd’hui ils ont coupé le contacte et je n’ai plus aucune nouvelle… ».

Pourquoi je vous raconte tout ça?

Parce qu’il y a trois mois cette jeune femme s’est fiancée avec un charment jeune homme. Et comme la vie n’est jamais simple, ce jeune est orphelin depuis l’enfance.

Les établissements dans lesquels ils étudient se sont engagés à aider à la préparation du mariage, et à payer la location d’un petit appartement pour les premiers mois.

Seulement voilà, l’appartement était vide. Ni frigidaire, ni table, ni lits, pas de quoi cuisiner… mis à part une petite valise de vêtements et quelques souvenirs, les jeunes fiancés n’avaient rien pour commencer leur vie commune!

Tout est bien qui finit bien

Grace aux dons et au soutien de gens comme vous, chers lecteurs, Yad Eliezer a pu fournir à cette jeune femme ce qui lui manquait. Sans oublier des vêtements et chaussures neufs, une batterie de cuisine, draps et serviettes…

Mazal Tov, et merci d’être toujours à nos côtes!

Le mariage est dans quelques jours, et nous sommes leur seule famille.

 Faire un Don