Des dons et des valeurs

Des dons et des valeurs

Mon travail à l’Association Yad Eliezer m’a appris une chose: souvent, lorsque nos donateurs choisissent un projet particulier qu’ils voudraient soutenir,  ils y mettent toute leur âme ! Ils n’hésitent pas, ils ajoutent, encore un peu ici, donner un peu plus la bas, d’une manière qui éveille respect et admiration. En voici quelques exemples.

1. Prenez- vous des vacances!

Un philanthrope américain finance chaque mois, le mariage d’un couple d’orphelins de nos listes d’attentes. Il envoie la somme exacte pour couvrir tous les frais de la fête : la salle, le traiteur, l’orchestre, le photographe… un don de dizaines de milliers de shkalim. A ce don merveilleux, il ajoute systématiquement 500 $ qui ne sont pas destinés aux frais du mariage. Il exige (il ne propose pas!) que le jeune couple parte en Lune de Miel avec cette somme.

2. Un chiffre rond, et un peu plus !

Les dons nous parvenant par le site internet sont souvent des sommes à nombres entiers, ou presque. 102 ₪ pour les veuves et orphelins, 52 € pour des colis alimentaires… Ils ont voulu donner, soutenir. Ils ont choisis une somme, puis au dernier moment ont ajouté encore un peu, pour soutenir un peu plus…

3. De la farine, du sucre, et un petit supplément…

Enfant, j’étais bénévole à Yad Eliezer, je faisais le tour du voisinage pour collecter les dons d’aliments. Il y avait un voisin particulier, que jamais je ne pourrais oublier. En plus de quelques conserves, pates et paquets de farine, il ajoutait toujours quelques sucreries, des bonbons, ou une tablette de chocolat. Il donnait, et il donnait plus.

Bien au-delà de la valeur de ces dons, il y a ici une leçon morale difficile à rater.

«Cher frère, femme souffrante. Nous sommes avec vous. Nous aurions voulu vous donner encore plus, nous avons fait notre possible».

 Faire un Don